Krupnik

On présente « Krupnik » comme un orchestre klezmer mais ce label signifie-t-il la même chose pour tout le monde ?

Yankl pense que le terme « klezmer » désigne la musique traditionnelle juive d’Europe Centrale.

Moyshe est convaincu que ce mot définit un musicien spécialisé en musiques juives ashkénaze, séfarade, israélien, yéménite, profane, religieux…

Berl  trouve qu’un klezmer, un vrai, est un musicien qui œuvre au service de sa communauté : fêtes privées, célébrations communautaires, accompagnement d’un chanteur, d’une chorale d’enfants, d’un hazan, d’une pièce de théâtre ou d’un groupe de danses folkloriques, …

Yankl, Moyshe et Berl : vous avey tous les trois raizonnn. Vouy !

Krupnik c’est tout cela et même plus ! En effet, bien avant que le multiculturel soit à la mode, le groupe s’est fixé comme objectif de faire connaître les cultures juives en dehors de la communauté et donc, depuis 1988, il a donné quelques centaines de concerts en Belgique et ailleurs.

Et puis Krupnik c’est : Vilmos Csikós junior au violon, Dylan Gully à la clarinette, André Reinitz au piano et à l’accordéon et Vilmos Csikós père à la contrebasse.

%d bloggers like this: